Siège Communauté Agglomération - Espace Sud Martinique

SITE
Rivière Salée, Martinique
Maitre d'ouvrage
CAESM
Phase
Concours (2015)
Surface
7030 m2 (SHON)
Coût
10,6M €
Mission
Base
Co traitants
CONCEPT, ARCHIDD, LGIF, ING+, SOLENER, DETAILS
Part
70%

Le projet en quelques mots

Les enjeux de la réalisation d’un édifice tel que le siège de la Communauté d’Agglomération
de l’Espace Sud Martinique sont multiples: comment à la fois affirmer son caractère public,
exprimer les missions et les valeurs de la Collectivité pour en devenir la vitrine, offrir des
conditions de travail optimales, et en même temps s’inscrire dans un site avec un minimum
d’impact environnemental ?
Seule une démarche holistique, synthétisant des préoccupations environnementales au
sens large, économiques, sociales et culturelles permet d’appréhender ces enjeux et tenter humblement d’y apporter une réponse architecturale.
Celle-ci se doit par contre d’être audacieuse, en symbiose avec le dynamisme de la
Collectivité et tirer sa substance du site qui l’accueille. L’accord des différentes problématiques inhérentes aux enjeux évoqués ci-dessus a imposé
tout naturellement la morphologie singulière en forme de galet du bâtiment, prolongement
du ruban paysager qui s’enroule autour du morne en respectant sa topographie et en
préservant des espaces publics de liaison avec l’environnement proche.
Cette implantation est fondamentale dans la perception de l’équipement, posé au sommet
de son écrin de verdure : dès l’arrivée sur la zone d’activités de Maupéou, le siège de
la CAESM est immédiatement identifiable et sa découverte se fait de façon cinétique le
long de la voirie jusqu’à son point d’orgue que constituent le parvis et la Salle du Conseil
Communautaire, drapée dans sa grande voile en bois.

Les enjeux de la réalisation d’un édifice tel que le siège de la Communauté d’Agglomération
de l’Espace Sud Martinique sont multiples: comment à la fois affirmer son caractère public,
exprimer les missions et les valeurs de la Collectivité pour en devenir la vitrine, offrir des
conditions de travail optimales, et en même temps s’inscrire dans un site avec un minimum
d’impact environnemental ?
Seule une démarche holistique, synthétisant des préoccupations environnementales au
sens large, économiques, sociales et culturelles permet d’appréhender ces enjeux et tenter humblement d’y apporter une réponse architecturale.
Celle-ci se doit par contre d’être audacieuse, en symbiose avec le dynamisme de la
Collectivité et tirer sa substance du site qui l’accueille. L’accord des différentes problématiques inhérentes aux enjeux évoqués ci-dessus a imposé
tout naturellement la morphologie singulière en forme de galet du bâtiment, prolongement
du ruban paysager qui s’enroule autour du morne en respectant sa topographie et en
préservant des espaces publics de liaison avec l’environnement proche.
Cette implantation est fondamentale dans la perception de l’équipement, posé au sommet
de son écrin de verdure : dès l’arrivée sur la zone d’activités de Maupéou, le siège de
la CAESM est immédiatement identifiable et sa découverte se fait de façon cinétique le
long de la voirie jusqu’à son point d’orgue que constituent le parvis et la Salle du Conseil
Communautaire, drapée dans sa grande voile en bois.